Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cuisine gourmande de Carmencita

Cuisine gourmande de Carmencita


Le Palais Del Escorial

Publié par Carmen sur 11 Mars 2017, 17:18pm

Catégories : #album

A 50 km de Madrid, San Lorenzo de El Escorial est l’une des communes les plus intéressantes de la région d’un point de vue touristique et culturel. Le Monastère et Real Sitio de San Lorenzo de El Escorial, ancienne résidence du roi d’Espagne a été classé au Patrimoine de l’Humanité de l’Unesco en 1984.

A 50 km de Madrid, San Lorenzo de El Escorial est l’une des communes les plus intéressantes de la région d’un point de vue touristique et culturel. Le Monastère et Real Sitio de San Lorenzo de El Escorial, ancienne résidence du roi d’Espagne a été classé au Patrimoine de l’Humanité de l’Unesco en 1984.

Le monastère ou Palais de l'Escorial domine les contreforts de la Sierra Guadarrama. Un monument de granit plutôt austère, construit à la demande de Philippe II.  Ce complexe historique a été bâti en commémoration de la victoire de Saint-Quentin sur les troupes d’Henri II, roi de France, en 1557 (jour de la fête de Saint-Laurent, d’où le nom donné à la basilique), et pour dresser un lieu de sépulture aux parents de Philippe II, l’empereur Charles Quint et Isabelle de Portugal, ainsi qu’à lui-même et ses successeurs. C’est également un sanctuaire construit à la gloire de la Contre-Réforme qui abrite l’une des plus impressionnantes collections de reliques du monde ; on y compte, dans le monastère et la basilique, pas moins de 7500 reliques reparties dans 570 reliquaires.
Le monastère ou Palais de l'Escorial domine les contreforts de la Sierra Guadarrama. Un monument de granit plutôt austère, construit à la demande de Philippe II.  Ce complexe historique a été bâti en commémoration de la victoire de Saint-Quentin sur les troupes d’Henri II, roi de France, en 1557 (jour de la fête de Saint-Laurent, d’où le nom donné à la basilique), et pour dresser un lieu de sépulture aux parents de Philippe II, l’empereur Charles Quint et Isabelle de Portugal, ainsi qu’à lui-même et ses successeurs. C’est également un sanctuaire construit à la gloire de la Contre-Réforme qui abrite l’une des plus impressionnantes collections de reliques du monde ; on y compte, dans le monastère et la basilique, pas moins de 7500 reliques reparties dans 570 reliquaires.

Le monastère ou Palais de l'Escorial domine les contreforts de la Sierra Guadarrama. Un monument de granit plutôt austère, construit à la demande de Philippe II. Ce complexe historique a été bâti en commémoration de la victoire de Saint-Quentin sur les troupes d’Henri II, roi de France, en 1557 (jour de la fête de Saint-Laurent, d’où le nom donné à la basilique), et pour dresser un lieu de sépulture aux parents de Philippe II, l’empereur Charles Quint et Isabelle de Portugal, ainsi qu’à lui-même et ses successeurs. C’est également un sanctuaire construit à la gloire de la Contre-Réforme qui abrite l’une des plus impressionnantes collections de reliques du monde ; on y compte, dans le monastère et la basilique, pas moins de 7500 reliques reparties dans 570 reliquaires.

La bibliothèque de l'Escorial et son superbe plafond décoré par Tibaldi. La bibliothèque occupe une aile entière du palais de l'Escorial. Elle est située dans une grande nef de 54 mètres de long, 9 mètres de large et 10 mètres de haut. Le sol est de marbre et les meubles de bibliothèque de bois nobles, riches et sculptés conçus par Herrera et un luxueux plafond peint par Tibaldi. Philippe II avait réuni plus de 10 000 volumes mais beaucoup ont disparu dans l'incendie de 1671 et pendant les guerres napoléoniennes. Aujourd'hui, cette bibliothèque publique compte une collection de plus de 45 000 volumes (curieusement présentés dos à l'intérieur) et quelque 2 700 manuscrits allant du 5e au 18e s. Les vitrines centrales posées sur des tables de marbre renferment quelques manuscrits précieux comme par exemple un Béatus du 11e siècle.
La bibliothèque de l'Escorial et son superbe plafond décoré par Tibaldi. La bibliothèque occupe une aile entière du palais de l'Escorial. Elle est située dans une grande nef de 54 mètres de long, 9 mètres de large et 10 mètres de haut. Le sol est de marbre et les meubles de bibliothèque de bois nobles, riches et sculptés conçus par Herrera et un luxueux plafond peint par Tibaldi. Philippe II avait réuni plus de 10 000 volumes mais beaucoup ont disparu dans l'incendie de 1671 et pendant les guerres napoléoniennes. Aujourd'hui, cette bibliothèque publique compte une collection de plus de 45 000 volumes (curieusement présentés dos à l'intérieur) et quelque 2 700 manuscrits allant du 5e au 18e s. Les vitrines centrales posées sur des tables de marbre renferment quelques manuscrits précieux comme par exemple un Béatus du 11e siècle.
La bibliothèque de l'Escorial et son superbe plafond décoré par Tibaldi. La bibliothèque occupe une aile entière du palais de l'Escorial. Elle est située dans une grande nef de 54 mètres de long, 9 mètres de large et 10 mètres de haut. Le sol est de marbre et les meubles de bibliothèque de bois nobles, riches et sculptés conçus par Herrera et un luxueux plafond peint par Tibaldi. Philippe II avait réuni plus de 10 000 volumes mais beaucoup ont disparu dans l'incendie de 1671 et pendant les guerres napoléoniennes. Aujourd'hui, cette bibliothèque publique compte une collection de plus de 45 000 volumes (curieusement présentés dos à l'intérieur) et quelque 2 700 manuscrits allant du 5e au 18e s. Les vitrines centrales posées sur des tables de marbre renferment quelques manuscrits précieux comme par exemple un Béatus du 11e siècle.
La bibliothèque de l'Escorial et son superbe plafond décoré par Tibaldi. La bibliothèque occupe une aile entière du palais de l'Escorial. Elle est située dans une grande nef de 54 mètres de long, 9 mètres de large et 10 mètres de haut. Le sol est de marbre et les meubles de bibliothèque de bois nobles, riches et sculptés conçus par Herrera et un luxueux plafond peint par Tibaldi. Philippe II avait réuni plus de 10 000 volumes mais beaucoup ont disparu dans l'incendie de 1671 et pendant les guerres napoléoniennes. Aujourd'hui, cette bibliothèque publique compte une collection de plus de 45 000 volumes (curieusement présentés dos à l'intérieur) et quelque 2 700 manuscrits allant du 5e au 18e s. Les vitrines centrales posées sur des tables de marbre renferment quelques manuscrits précieux comme par exemple un Béatus du 11e siècle.
La bibliothèque de l'Escorial et son superbe plafond décoré par Tibaldi. La bibliothèque occupe une aile entière du palais de l'Escorial. Elle est située dans une grande nef de 54 mètres de long, 9 mètres de large et 10 mètres de haut. Le sol est de marbre et les meubles de bibliothèque de bois nobles, riches et sculptés conçus par Herrera et un luxueux plafond peint par Tibaldi. Philippe II avait réuni plus de 10 000 volumes mais beaucoup ont disparu dans l'incendie de 1671 et pendant les guerres napoléoniennes. Aujourd'hui, cette bibliothèque publique compte une collection de plus de 45 000 volumes (curieusement présentés dos à l'intérieur) et quelque 2 700 manuscrits allant du 5e au 18e s. Les vitrines centrales posées sur des tables de marbre renferment quelques manuscrits précieux comme par exemple un Béatus du 11e siècle.

La bibliothèque de l'Escorial et son superbe plafond décoré par Tibaldi. La bibliothèque occupe une aile entière du palais de l'Escorial. Elle est située dans une grande nef de 54 mètres de long, 9 mètres de large et 10 mètres de haut. Le sol est de marbre et les meubles de bibliothèque de bois nobles, riches et sculptés conçus par Herrera et un luxueux plafond peint par Tibaldi. Philippe II avait réuni plus de 10 000 volumes mais beaucoup ont disparu dans l'incendie de 1671 et pendant les guerres napoléoniennes. Aujourd'hui, cette bibliothèque publique compte une collection de plus de 45 000 volumes (curieusement présentés dos à l'intérieur) et quelque 2 700 manuscrits allant du 5e au 18e s. Les vitrines centrales posées sur des tables de marbre renferment quelques manuscrits précieux comme par exemple un Béatus du 11e siècle.

Une immense fresque dans la salle des batailles. Celle-ci est constituée d’un tableau de 55 mètres de longueur. Quatre peintres ont mis onze ans pour décorer cette salle. La salle des batailles, dont le plafond et les murs sont couverts de fresques représentant les principales batailles gagnées par les armées espagnoles.
Une immense fresque dans la salle des batailles. Celle-ci est constituée d’un tableau de 55 mètres de longueur. Quatre peintres ont mis onze ans pour décorer cette salle. La salle des batailles, dont le plafond et les murs sont couverts de fresques représentant les principales batailles gagnées par les armées espagnoles.
Une immense fresque dans la salle des batailles. Celle-ci est constituée d’un tableau de 55 mètres de longueur. Quatre peintres ont mis onze ans pour décorer cette salle. La salle des batailles, dont le plafond et les murs sont couverts de fresques représentant les principales batailles gagnées par les armées espagnoles.

Une immense fresque dans la salle des batailles. Celle-ci est constituée d’un tableau de 55 mètres de longueur. Quatre peintres ont mis onze ans pour décorer cette salle. La salle des batailles, dont le plafond et les murs sont couverts de fresques représentant les principales batailles gagnées par les armées espagnoles.

Le panthéon des rois se situe sous le choeur de l'église. Il est composé de 26 tombes de marbre où reposent les restes des rois des maisons d'Autriche et de Bourbon, sauf Philippe V, Ferdinand VI et Amédée de Savoie. Les murs de marbres de Tolède polis sont décorées avec des ornementations de bronze doré. Les derniers restes déposés dans le panthéon ont été ceux du roi Alphonse XIII et de se femme la reine Victoire Eugenia de Battenberg. Exceptionnellement, on trouve le sarcophage de Jean III, père de Juan Carlos Ier, bien qu'il n'avait jamais régné.

Le panthéon des rois se situe sous le choeur de l'église. Il est composé de 26 tombes de marbre où reposent les restes des rois des maisons d'Autriche et de Bourbon, sauf Philippe V, Ferdinand VI et Amédée de Savoie. Les murs de marbres de Tolède polis sont décorées avec des ornementations de bronze doré. Les derniers restes déposés dans le panthéon ont été ceux du roi Alphonse XIII et de se femme la reine Victoire Eugenia de Battenberg. Exceptionnellement, on trouve le sarcophage de Jean III, père de Juan Carlos Ier, bien qu'il n'avait jamais régné.

Les jardins des moines, aménagés à la demande de Philippe II, qui était un amoureux de la nature, constituent un lieu idéal pour le repos et la méditation.
Les jardins des moines, aménagés à la demande de Philippe II, qui était un amoureux de la nature, constituent un lieu idéal pour le repos et la méditation.
Les jardins des moines, aménagés à la demande de Philippe II, qui était un amoureux de la nature, constituent un lieu idéal pour le repos et la méditation.

Les jardins des moines, aménagés à la demande de Philippe II, qui était un amoureux de la nature, constituent un lieu idéal pour le repos et la méditation.

J'espère que vous ne vous êtes pas trop ennuyé, mais je voulais vous faire découvrir une infime partie de ce  magnifique palais qu'est l'Escorial, il faut une bonne demie journée pour le visiter.

Commenter cet article

Gagaie 16/03/2017 14:41

Belle bâtisse, l'intérieur est vraiment de toute beauté. ☺

titanique 12/03/2017 23:40

magnifique et quel ciel bleu !
bises

corinnette 12/03/2017 18:40

c'est un magnifique endroit
merci pour la visite
bises

Nell 12/03/2017 14:49

Magnifique, Carmen. Un endroit qui se visite doucement tant il y a des choses à découvrir. Merci en tous les cas. Gros bisous et excellent dimanche

Marlyzen 12/03/2017 12:59

Quel monastère impressionnant, tout comme ses jardins...! Merci pour le voyage :)

Nassy 12/03/2017 09:46

En effet, c'est magnifique. Merci pour ce joli reportage. Bon dimanche.

vanni 12/03/2017 06:40

Merci beaucoup Carmen, pour le partage de ces magnifiques photos, une belle découverte pour moi.
Bon dimanche
Bises

mamimijane 11/03/2017 20:46

merci pour ces magnifiques photos.
bonne soirée bizzzz

salima 11/03/2017 20:03

merci pour ces superbes photos ! bises

guy59600 11/03/2017 19:48

superbe palais l'intérieur est magnifique et très beau jardin
excellent week-end

tiot le mineur 11/03/2017 18:29

Salut,
C'est grandiose et magnifique l'intérieur de ce palais.
Bon week-end

josette 11/03/2017 17:28

superbe ce palais et de très belle photo!!
bon week-end bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...